De l’utile à l’agréable, l’art de vivre au XVIIIe siècle

A voir à partir du samedi 17 juillet 2021 à La Villa dans le cadre de l’exposition Résonances – Le Louvre à La Réunion


La Villa est une annexe du MADOI située au 49 rue de Paris à Saint-Denis.

Cette exposition conjointe entre le département des arts graphiques du musée du Louvre et le musée des arts décoratifs de l’océan Indien (MADOI), propose au public de découvrir le cadre de vie et la décoration intérieure des demeures en France et à La Réunion à partir de 1750. 

La sociabilité mondaine, le raffinement et l’élégance des intérieurs, la recherche du confort et de l’intimité, le quotidien et les moeurs de la bonne société sont esquissés à travers la trentaine de dessins prêtés par le Louvre et signés des grands noms du XVIIIe siècle. Ces oeuvres constituent une documentation précieuse de cet art de vivre à la française qui a fasciné l’Europe des Lumières. 

En parallèle, une sélection de mobiliers, de textiles et d’objets du quotidien de la collection du MADOI suggère les modes de vie des colons installés sur l’île. L’introduction du café puis le développement d’une économie de plantation entraînent une évolution des habitations bourbonnaises et un souci du décorum dans les intérieurs cossus. Le mobilier de fabrication locale cohabite avec des pièces en provenance des comptoirs indiens, de Chine ou encore d’Afrique associé à un goût pour les cotonnades indiennes et la porcelaine importée de Chine. 

La scénographie intimiste de l’exposition au sein de la Villa MADOI invite le public à s’immerger dans l’art de vivre au XVIIIe siècle à travers quatre thématiques : « Décoration intérieure, art de vivre », « Amours secrets, intimité », « Divertissements, jeux, éducation » et « Chambre à coucher, hygiène »

Anne-Laure Garaïos, attachée de conservation du patrimoine, directrice scientifique du Musée des Arts Décoratifs de l’Océan Indien 

Sophie Thibier, Palampore Arts et Conseils, co-commissaire d’exposition 


LA VILLA – MADOI

49 rue de Paris – Saint-Denis – 0262 91 24 34

  • Tarif plein : 2€ 
  • Gratuit : -10 ans et scolaires 
  • Horaires : Du mardi au dimanche de 09h00 à 17h00 (en journée continue)
  • Un billet acheté pour l’Exposition De l’utile à l’agréable, l’art de vivre au XVIIIe siècle à la Villa MADOI, donne accès à un billet gratuit pour l’autre exposition Travailleuses, travailleurs au musée Stella Matutina (hors visite de l’exposition permanente du musée Stella Matutina). 

LE MOT DE LA DIRECTRICE SCIENTIFIQUE DU MADOI

En tant que nouvelle Directrice scientifique du Musée des arts décoratifs de l’océan Indien (MADOI), participer à ce projet inédit qu’est « Résonances », est pour moi une expérience exaltante et un défi à relever. Il n’est pas anodin d’accueillir à La Réunion les œuvres d’artistes de renom du XVIIIème siècle tels que Jean-Honoré Fragonard ou Carle Vanloo.

La saveur de cette exposition repose sur le dialogue établit  entre la collection du département des Arts graphiques du Louvre et celle du MADOI, soulignant la richesse de notre patrimoine. L’évocation de l’art de vivre à la française esquissé dans les dessins du Louvre offre des parallèles intéressants avec le cadre de vie à Bourbon à la même époque. L’organisation d’un évènement de cette envergure, décliné sur les cinq Musées de France de notre territoire, est une partition qui se joue à plusieurs, impliquant un véritable travail d’équipe.

C’est également un challenge du point de vue de la conservation des œuvres. En effet, l’environnement dans lequel les dessins du Louvre sont habituellement conservés est à l’opposé du climat tropical qui caractérise notre île. Ce projet a permis de tisser des liens plus étroits entre les institutions muséales de la Réunion et avec le musée du Louvre qui organise pour la première fois une exposition dans les départements d’Outre-Mer. 

Anne-Laure GARAÏOS. Directrice scientifique du Musée des arts décoratifs de l’océan Indien (MADOI)



Inauguration de l'exposition "Résonances - Le Louvre à La Réunion" à la Villa (Saint-Denis)

Image 1 parmi 16

Crédit photo : David CHANE SEE CHU