Exposition Regards croisés

 

A travers cette exposition, l’Association Panthères-Club souhaite partager le regard de nombreux artistes :

WONG WA d’origine chinoise, parisien depuis 30 ans et amoureux inconditionnel de notre île, les artistes du Shanxi dans le nord-est chinois, ceux du Tibet, de Hong-Kong, de Pékin ou de Fuzhou, séduits par les techniques européennes de peinture, de l’île de la Réunion.

Le sculpteur David GIMENEZ, les membres de l’atelier de peinture et calligraphie chinoises du Panthères-club, d’origine chinoise ou non et qui, après une initiation aux techniques de peinture traditionnelle chinoise, ont voulu à l’occasion de cette exposition, exprimer leur propre vision de l’île, vision née de cet espace original : l’Océan Indien.

Tous ces regards géographiquement si éloignés mais tous fascinés à la fois par l’Asie, l’Europe, l’Afrique, l’Océan Indien… Tous ces regards enrichis par les échanges entre Orient, Occident, hémisphère nord, hémisphère sud.

Ces regards croisés sont essentiellement une rencontre de sensibilités à laquelle nous avons l’honneur et le plaisir de vous inviter.


INFOS PRATIQUES :

Exposition collective du Panthères Club.

Dates : du 24 janvier au 31 mars 2022.
Horaires : le Lundi de 13h à 17h / Du mardi au dimanche de 9H30 à 17h (fermeture de la billetterie à 16h).
Lieu : La Cité du Volcan – Galerie artistique.
Tarif : Tarifs habituels d’entrée à la Cité du Volcan. (Plein : 9€/ Réduit : 6€/ gratuit pour les -4 ans).

Plus d’infos par téléphone au 0262 59 00 26.


Biographie de Wong Wa.

Diplômé de l’Ecole des Beaux-Arts de Chine, Wong Wa est originaire de la province côtière du Fujian où il est né en 1953 de parents artistes.

Il manifeste très tôt son goût pour les arts plastiques et commence dès l’adolescence son apprentissage auprès de grands artistes de différentes spécialités : peinture, calligraphie, gravure de sceaux, sculpture et peinture occidentale.

En 1978, il quitte la Chine pour Hong-Kong, ville qui constitue un pont intellectuel, architectural et social entre l’orient et l’occident : il travaille alors dans la publicité, le cinéma, approfondit ses connaissances en calligraphie et en sceaux, va même publier régulièrement une chronique critique sur le sujet…

En 1984, il émigre de nouveau pour la France où il est installé depuis, exposant régulièrement dans la capitale et enseignant notamment au Musée Guimet, animant des formations en province.

Travailleur passionné, il a réalisé des milliers d’œuvres, stimulé et inspiré par les théories, les œuvres et les différents courants artistiques occidentaux et toujours avec une grande humilité.

Mais en même temps, fondamentalement imprégné de la riche tradition culturelle, littéraire, esthétique et philosophique chinoise, taoïste en particulier ; Wong Wa a essayé, constamment, d’exprimer dans ses œuvres le fruit de ses recherches personnelles, nourries par ses multiples voyages qu’il entreprend en infatigable curieux de tout.

Il allie sa recherche dans le domaine de la calligraphie à une démarche vers l’art moderne, entraînant le spectateur en quête d’un objet lisible et identifiable vers une pure émotion visuelle … tout en laissant la possibilité à un connaisseur chinois de s’y retrouver !

Les œuvres de Wong Wa sont le témoignage de toutes ses expériences, son art est de ce fait un art métissé et vivant, né d’un incessant aller-retour entre l’orient et l’occident…